Interview

Energie Renouvelable Décentralisé

Invité le 10 février à radio Arts-Mada dans l’émission « Des hauts et débats » de Jean-Pascal Bonsignore, celui-ci posait une question à Leonardo SFERRAZZA en ces termes.

Leonardo SFERRAZZA

Président fondateur de l’ONG United For Biodiviersity

J.P Bonsignore : « 2017, sera-t-elle l’année de tous les espoirs pour une production d’énergie solaire  ? ».

Leonardo Sferrazza : « la chronique n° 1 (janvier 2017) de l’Association 1% pour ma Terre, plaide en faveurs de l’énergie renouvelable décentralisée ».

J.P Bonsignore : « Quel message souhaiteriez-vous faire passer aux candidats du prochain quinquennat présidentiel ? ».

Leonardo Sferrazza : « favoriser la production de l’énergie solaire »…

Effet du hasard ou calendrier politique et sans préjuger d’une quelconque relation de causes à effets, il semblerait que l’état français se décide enfin à reconsidérer sa position en matière de production d’énergie solaire. En vérité, en France la filière photovoltaïque ne se porte pas très bien et en tout état de cause moins bien que prévu. En 2015, la puissance installée a chuté de 4% ».

J.P Bonsignore : « quelle est la part de l’énergie solaire aujourd’hui dans la production d’énergie en France? ».

Leonardo Sferrazza : « le rapport publié par le Think tank » « France Terre Solidaire », réalisé par l’Observatoire de l’énergie solaire photovoltaïque en France, révèle que dans l’hexagone France, seuls 853 mégawatts (MW) provenant de l’énergie solaire ont été raccordées au réseau électrique en 2015 ».

Pour rappel Enerplan avait émis des réserves pour l’année 2016, estimant que le volume raccordée atteindrait difficilement les 700 mégawatts ? ».

J.P Bonsignore : « une nouvelle centrale photovoltaïque a été installée à Cestas en Gironde quelle est sa part de production photovoltaïque ? ».

Leonardo Sferrazza : « ce bilan de 853 mégawatts (MW) provenant de l’énergie solaire tient compte de la mise en service de la centrale de Cestas en Gironde. Cette centrale photovoltaïque la plus puissante d’Europe produit 300 MW d’énergie provenant du solaire. Elle permet de  limiter la baisse de puissance installée en France à 4% par rapport à 2014 ».

J.P Bonsignore : « à l’échelle mondiale quelle est la part de production de l’énergie solaire ? ».

Leonardo Sferrazza : « a l’échelle mondiale, ce sont 59 gigawatts (59.000 MW) de capacités qui ont été mis en service sur la même période nous aprlons de 22015. Soit une croissance de 54% par rapport à l’année 2014 ».

J.P Bonsignore : « avez-vous un avis sur la production d’énergie solaire? »

Leonardo Sferrazza : « malgré les nombreuses difficultés à leurs débuts, les projets à venir devraient permettre de doubler les capacités du parc national et difficilement avant fin 2017 voire 2018 pour atteindre environ 11 000 MW peut être… Si la part des énergies renouvelables parvient à être doublée d’ici à 2030, plusieurs millions d’emplois pourraient être créés ».

J.P Bonsignore : « parlons économie de marché y a-t-il un marché de l’énergie solaire existe-il vraiment ? ».

Leonardo Sferrazza : « le marché de l’énergie photovoltaïque n’a pas cessé de progresser ces dernières années. De nouveaux panneaux solaires photovoltaïques innovants sont apparus et montrent de réelles avancées techniques. Autoconsommation, maîtrise et économies d’énergie font partie des avantages liés à l’utilisation de ces panneaux ».

J.P Bonsignore : « Est ce que selon vous l’énergie solaire est un compromis ? ».

Leonardo Sferrazza : « Plus simple et moins coûteuse l’énergie solaire photovoltaïque n’est pas un compromis. Elle se positionne clairement dans le pack « Pluri’Energie » de la transition énergétique. C’est « la solution » pour produire de l’énergie sur site (décentralisée). Le photovoltaïque est apprécié notamment en tant qu’ écologie économique du bâtiment, dans le cadre de la construction de nouveau bâtiment, de maison individuelle mais aussi dans la rénovation de l’existant ».

J.P Bonsignore : « quel avantage y a-t-l de produire de l’énergie solaire ? ».

Leonardo Sferrazza : « Cette technologie a un double avantage ; celui de fournir une énergie décentralisée en autoconsommation et d’injecter dans le réseau de transport le surplus d’énergie produite ».

Réglementation

La Directive Européenne sur l’efficacité Energétique des bâtiments obligera de construire BEPOS en 2018 pour des bâtiments publics et pour des bâtiments neufs en 2020.

BEPOS signifie produire plus d’énergie sur site que le bâtiment en consomme durant l’année et de distribuer cette énergie hors du bâtiment

Il existe 2 technologies pour produire sur site :

  • L’énergie solaire thermique
  • L’énergie solaire photovoltaïque

Les avantages

  • L’énergie solaire captée par le photovoltaïque est redistribuée sous forme d’énergie thermique pour chauffer.
    • Valorisation des logements
      • Depuis 2015 le développement de l’autoconsommation d’énergie se confirme en 2017
      • La baisse du prix des installations photovoltaïques, divisé par 2 en 5 ans permet un amortissement rapide et donc une bonne rentabilité.
    • Environnementales
      • Production d’énergie propre d’origine renouvelable
      • Contribue à la réduction des émissions de CO2 et de rejets de polluants
      • Caractère recyclable des panneaux
    • Economiques
      • Plein essor de l’aérovoltaïque depuis 2016 avec notamment le CITE (Crédit d’Impôt de Transition Energétique).
      • Possibilité d’un taux réduit de TVA à 10% des revenus imposables lors d’une installation s’il n’y a pas dépassement d’une puissance de 3 KWC
      • Prix de revente de l’électricité photovoltaïque lucratif : ce prix étant presque 2 fois plus élevé que son achat qui est d’environ 23,93c€/kWc

Les revenus issus d’une installation de panneaux solaires photovoltaïques de puissance inférieure ou égale à 3 kWc, détenus par un particulier (personne physique) ne sont pas imposables en 2017 au titre de l’impôt sur le revenu.

Condition : Le producteur doit être propriétaire d’une installation photovoltaïque impliquant au maximum deux points de raccordement.

Economie circulaire

  • Fin de vie du produit à caractère recyclable des panneaux

Techniques

  • Maîtrise de l’énergie produite
  • Pas d’utilisation de combustibles
  • Réduction des risques thermiques des composants
  • Systèmes intelligents permettant une autoconsommation
  • Robustesse, peu de maintenance et peu d’usures possibles
  • Simplicité, rapidité d’utilisation et résistance aux intempéries